On a sauté le pas en passant au Fujifilm XT3 et on te propose notre point de vue dans ce test terrain longue durée de cet appareil photo hybride.

Présentation

Après avoir shooté un long moment avec des Fujifilm XT10, puis des XT2, on continue l’aventure avec le dernier né de la gamme, le Fujifilm XT3.

On en profite pour te dire que tu retrouveras notre article sur comment réussir ses photos de voyage en suivant ce lien.

Design

Tu remarqueras que le design évolue peu, et que cela reste toujours sur une petite note rétro au niveau du boitier. Néanmoins, le Fujifilm XT3 évolue bien par rapport au XT2, même si ce n’est pas une révolution : nouveau processeur de traitement, nouveau capteur et nouveau viseur notamment.

Fujifilm XT3 : Test terrain longue durée blog voyage et lifestyle lovelivetravel

Crédit photo @Fujifilm

 

Fujifilm XT3 : Test terrain longue durée blog voyage et lifestyle lovelivetravel

Crédit photo @Fujifilm

Ergonomie

Chose nouvelle : Fujifilm a écouté ses clients en rendant les commandes plus accessibles par exemple (touches plus larges) et le détecteur de l’approche du visage plus réactif. On adore toujours autant toutes les molettes de réglages, facilement utilisables et très accessibles. Tu peux aussi utiliser le Fujifilm XT3 comme un reflex, avec les 2 molettes de réglage situées à l’avant (pour l’index), et à l’arrière (pour le pouce).

 

Crédit photo @Fujifilm

Le défaut, c’est l’écran qui n’est pas sur rotule et qui est toujours aussi compliqué à utiliser à notre sens lorsque l’on souhaite l’incliner. Petite nouveauté : il est désormais tactile. On te laisse également te perdre dans un menu enfin bien traduit mais toujours mal conçu est fouillis.

Comment on peut aussi bien réussir un boitier ergonomiquement parlant et avoir un menu aussi naze ?

Connectique

Les 2 emplacements cartes SD (format SDXC UHS-II) sont toujours présents, permettant, là-encore, de sauvegarder tes photos/vidéos ou d’étendre ta capacité de stockage, etc… Tout est configurable.

Le Wifi est toujours là ainsi qu’une connexion bluetooth. Le Wifi permet de piloter son boitier avec l’application Fujifilm dédiée, qui devrait ENFIN évoluer, on a hâte. Parce que ce n’est pas un modèle d’autonomie.

Pour terminer, la connectique évolue vers une prise jack (pour brancher un casque ou un micro), une sortie HDMI non compressée et un port USB-C, pour le transfert des images ou le chargement. On sent que ce Fujifilm XT3 se tourne de plus en plus vers la vidéo mais on y reviendra.

 

Fujifilm XT3 : Test terrain longue durée blog voyage et lifestyle lovelivetravel

Crédit photo @Fujifilm

Le boitier est toujours « tout temps », donc à l’épreuve des intempéries, ce qui est un vrai plus non négligeable pour nous qui voyageons beaucoup.

Bref, le XT2 était déjà très réussi, le XT3 fait encore mieux.

Test  terrain

Aller, c’est parti, on va un peu te parler de nos 1ers retours sur le terrain. Sache que l’on a doté le boitier de sa poignée d’alimentation permettant de loger 2 batteries supplémentaires.

Comme l’autonomie a progressé par rapport au XT2, on est tranquille pour prendre plus de 1000 photos sans se soucier de changer les batteries. En plus, cela permet de rajouter un déclencheur supplémentaire, permettant une meilleure prise en main en format portait. Le petit moins, c’est que cela père un peu plus lourd, mais bon, comme on est passé de 2 boîtiers à un seul, on est gagnant ;-).

Vidéo

Fujifilm continue de progresser dans ce domaine, c’est certain. La fiche technique est assez impressionnante, on te donne juste les informations importantes : enregistrement en 4K DCI (4 096 x 2 160 px) en 60p et format H.264 ou H.265 sont présents (Eeregistrement limité à 20min en 4K 60/50p et 30min pour le reste, apparition des zébras d’exposition, travail sur les algorithmes de traitement, etc…

L’autofocus a été revu et permet, par exemple, de suivre un visage automatiquement.

Malgré tout cela, on n’utilise pas ou peu cette option vidéo car il y a toujours un grand absent : la stabilisation. Certes, certains objectifs sont stabilisés mais cela ne suffit pas, loin de là. Fujifilm a choisi de garder un boitier compact et léger, en n’intégrant pas cette option. Bref, pour nous, c’est inutilisable à main lever. A moins que cela ne soit pas intégré pour ne pas faire de l’ombre à son cousin, le XH1, spécialisé en vidéo.

Alors Fujifilm, tu t’y mets quand ? Surtout quand on voit que la concurrence sort du plein format, compact et stabilisé dans tous les sens…

Photo

Dans ce Fujifilm XT3, la marque a casé un nouveau capteur 26mpx et un nouveau processeur en charge du traitement des images. Du coup, pour ne pas trop pousser le suspense à son comble, c’est du bon, du très très bon, et du rapide, du très très rapide ! Voilà, c’est dit !

Ça t’empêche pas bien sûr de lire la suite de l’article ;-).

L’autofocus fait encore un bon en avant, avec une couverture à 100% du capteur photo. On ne va pas rentrer dans les détails mais ça accroche sans problème, surtout avec les modes de détection du visage ou des yeux. Encore un peu de progrès à faire sur la détection en condition de faible luminosité qui passe de -1 à -3IL, même si cela reste très bon.

Sincèrement, on a rarement pris l’autofocus en défaut depuis que l’on a ce boitier. Et surtout, de pouvoir faire le point à n’importe quel endroit de la photo, c’est très pratique.

Du coup, on peut mitrailler à fond (surtout un petit Valentin qui a la bougeotte). La rafale passe de 11i/s en obturation mécanique (mémoire tampon de 145 JPEG et 36 RAW) à 20i/s (79 JPEG et 34 RAW) plein cadre et obturation électronique, voir 30i/s (60 images JPEG et 33 RAW) avec un recadrage 1,25X, sans effet de black out entre les images. Ça bastonne sévère ! Le tout avec suivi autofocus en continu et mesure d’exposition. Bon, on a pas encore testé à fond ce mode mais, pour les photographes sportifs ou animaliers, c’est prometteur (si un colibri passe devant notre objectif, on le le ratera pas).

Bref, ce boitier n’a rien a envier par rapport à un reflex, d’autant plus que l’écran de visé reste l’un des meilleurs du marché (que ce soit en terme de confort ou de définition).

Fujifilm XT3 : Test terrain longue durée blog voyage et lifestyle lovelivetravel

Tu l’auras compris, c’est moyen en vidéo du fait de l’absence de stabilisation, mais canon en photo, comme d’habitude !

Qualité  des images

Autant te dire que l’on ne va pas rentrer dans le détail des tests labo. Déjà, on n’est pas équipé, mais, en plus, cela n’a que peu d’intérêt pour toi, non ?

Tu vas pouvoir shooter de 160 à 12800 Iso, voir 80 à 51200 Iso en mode étendu. Par contre, et contrairement au XT2, tout est désormais accessible en RAW, le format brut de prise de vue.

Concernant la montée en Iso, on n’a pas tellement vu de différence par rapport au XT2. Tu peux shooter tranquillement jusqu’à 3200 Iso, puis ça se dégrade légèrement à 6400 Iso. On ne se sert jamais des autres sensibilités, cela n’a que peu d’intérêt compte tenu du bruit qui apparaît sur les clichés.

Fujifilm XT3 : Test terrain longue durée blog voyage et lifestyle lovelivetravel

A 3200 Iso

La balance des blancs est très bien faite par le boitier (pour tout te dire, dans lightroom, on n’y touche quasiment plus au moment de développer les photos, on reste en mode Auto).

La mesure d’exposition est, par contre, assez différente de celle du XT2 assez bizarrement. Les boîtiers Fujifilm ont toujours une tendance à sous-exposer, mais c’est encore plus flagrant avec le XT3. Rien de bien méchant, il faut juste corriger avec la molette ou dans lightroom par exemple.

Pour conclure, Fujifilm connait parfaitement son sujet. Tu pourras prendre de très belles photos, on a l’impression que le piqué a progressé, la netteté. Bref, c’est une notion assez subjective, mais, ce Fujifilm XT3 est une vraie réussite. Espérons qu’il vieillira mieux que certains optiques de la gamme, pourtant réputée tout temps…

Récapitulatif  technique

  • Dimensions 132,5mm (L) x 92,8mm (H) x 58,8mm (P)
  • Capteur X-trans 4 Cmos APS-C de 26Mpx
  • Antipoussière par ondes supersoniques
  • Pas de flash intégré
  • Obturateur mécanique et électronique (pour shooter à pleine ouverture en plein soleil) jusqu’à 1/32000 sec.
  • Connexion Wifi (pour contrôler l’appareil avec un smartphone ou récupérer directement des photos) et bluetooth
  • Mode AF (AF-S, AF-C et des déclinaisons +zone ou + large/suivi)
  • Filtres créatifs et simulations de films
  • Coloris : noir ou argent
  • Viseur électronique OLED (3 690 000 pts) – Grossissement 0.75X – Couverture à 100%
  • Ecran orientable et inclinable 3 pouces – 1 040 000 pts – tactile
  • Coefficient de conversion des objectifs : 1.5X
  • Vidéo 4K60p
  • Traité tout temps

Pour avoir tout le détail sur le site Fujifilm.

En résumé

Points forts

  • Qualité d’image
  • Rafale
  • Autofocus
  • Finition tout temps
  • Ergonomie externe
  • Mode vidéo 4K60p
  • Tarif
  • Mises à jour régulières
  • Excellent viseur

Points faibles

  • Ecran (au niveau de l’inclinaison et de son utilisation)
  • Menu fouillis
  • Stabilisation absente
  • Vidéo peu exploitable à main levée
Fujifilm XT3 : Test terrain longue durée blog voyage et lifestyle lovelivetravel

Où acheter le Fu jifilm XT3 ?

Sinon, plus de détails dans notre boutique

4.7
03

2 Commentaires

  • Mathieu Alauze dit :

    Félicitations pour le site ! ça fait rêver autant pour les destinations que les photos …
    J’ai quelques questions concernant ce dernier point :
    Qu’utilises tu comme objectif ? on voit souvent du grand angle …
    J’ai moi même un Fuji Xt-3 et je vais partir en Corse 15 jours et je ne sais pas trop quel'(s) objectifs prendre avec moi.
    Quel modèle de drone as-tu ou que me conseilles-tu ?
    Enfin j’aime beaucoup tes traitements de couleurs, es-ce du Color Chrome ou des presets sur Lightroom ?
    Merci d’avance.

    Bonne continuation et fais nous encore rêver !

    • LoveLiveTravel dit :

      Coucou et merci !

      On a pas mal d’objectifs Fuji. On shoote majoritairement au 16-55, parfois au 10-24, puis au 23 et 56 fixe.
      Franchement, le plus polyvalement, c’est le 16-55 F/2,8.

      Pour le drone, Mavic Pro.

      Enfin, on travaille avec un preset perso sur lightroom ;-).

      Bon voyage en Corse 😉

Laisser un commentaire