Ton vol a été annulé ou retardé, voir on t’a refusé l’embarquement pour cause de surbooking ? Utilise les services de Flightright pour te faire indemniser !

Le droit à l’indemnisation pour vol annulé ou retardé

Subir les aléas du transport aérien, cela peut arriver à tout le monde : retard, surbooking, annulation, etc… Le souci, c’est que les compagnies aériennes se gardent bien de te dire que tu as le droit, bien souvent à une indemnisation. A vrai dire, même si tu es bien informé, cela peut vite devenir le parcours du combattant pour faire valoir tes droits. On y reviendra mais c’est là que Flightright peut t’aider.

Les compagnies ne sont pas très enclines à t’aider sur le sujet, malgré l’existence, depuis 2004, d’une réglementation Européenne sur le sujet. Il faut savoir à qui s’adresser, quels documents fournir, écrire un courrier, bref, bon courage ! Il n’y a pas d’automatisme dans le système à date.

Pour information, les indemnisations vont de 250 à 600€ par billet. Ces montants sont définis réglementairement et dépendent de la distance parcourue du vol. Tu peux très bien avoir payé ton vol à petit prix et recevoir une indemnisation (d’ailleurs, si tu cherches des astuces pour trouver un billet d’avion pas cher).

Dernière information qui a son importance : la rétroactivité pour prétendre à une indemnisation est de 5 ans. Il est peut-être temps pour toi de faire un peu d’archéologie dans les vols que tu as effectué durant les 5 dernières années et qui ont pu connaître un aléas, et ouvrir un dossier chez Flightright (le leader européen en matière de services dédiés aux droits des passagers aériens).

On va maintenant te détailler les cas donnant droit à indemnisation.

Les cas donnant droit à indemnisation

Maintenant que tu es informé que l’indemnisation est un droit, on va rentrer un peu plus dans le détail en te listant quelques situations typiques :

Indemnisation à partir de 3h de retard : la compagnie doit te fournir une collation à partir de 2h de retard. Le droit à indemnisation intervient à partir de 3h de retard minimum. Le retard se calcule uniquement en fonction de l’heure d’arrivée, lorsque la porte de l’avion s’ouvre. En détail, voici ce que cela donne en terme d’indemnités pour des retards sur des vols :

  • Court-courrier – jusqu’à 1500 km – les passagers doivent recevoir une compensation de 250 €
  • Moyen-courrier – entre 1500 km et 3500 km – les passagers doivent recevoir une compensation de 400 €
  • Long-courrier – supérieure à 3500 km – les passagers peuvent obtenir une indemnisation de 600 €

Indemnisation pour vol annulé : les indemnités sont identiques à celles d’un vol retardé, à condition que la compagnie aérienne t’ait informé moins de 14 jours avant le départ. D’autre part, tout dépendra également des horaires du vol de remplacement et de la distance du vol. Plus la compagnie va t’informer en amont de l’annulation de ton vol, plus les horaires de ton vol alternatif pourront différer de ton vol initial et plus tes chances d’indemnisation se réduiront.

Il y a cependant une petite subtilité à connaître pour prétendre à tout cela : il faut que ton vol décolle ou atterrisse depuis un aéroport de l’Union Européenne, la Norvège, la Suisse ou l’Islande. Si ton vol provient d’un aéroport extérieur à l’Union Européenne, il faut que la compagnie ait son siège dans l’Union.

Sache également que les compagnies vont chercher à s’abriter derrière les fameux cas de « force majeure » pour éviter de t’indemniser. Certes, ils peuvent être justifiés comme les grèves, les blocages d’aéroports, la météo, etc, mais il faut rester prudent et bien s’informer des raisons du retard ou de l’annulation de ton vol.

Le plus simple est d’utiliser le vérificateur d’indemnités de Flightright.

 

Fais-toi indemniser pour un vol retardé ou annulé avec Flightright blog voyage lifestyle lovelivetravel

Gérer seul sa demande d’indemnisation

Tu as la fibre juridique ? Tu es le roi du courrier recommandé ? Tu as une patience infinie ? Alors tu peux tenter ta chance en ouvrant toi-même un dossier. A partir de là, c’est bien souvent le parcours du combattant. Entre les compagnies qui ne répondent pas, les délais de réponse et la complexité des démarches, tes chances de réussite sont minces.

Loin de nous l’idée de te décourager, mais c’est juste un constat actuellement. Les compagnies aériennes vont tout faire pour ne pas t’indemniser, se cacher derrière des courriers juridiques, voir te laisser porter l’affaire devant les tribunaux. Particulièrement les compagnies dites low-cost.

Ne vas pas y laisser ta santé avec tout le stress que cela peut occasionner.

Pour tout te dire, on a subi de gros retards lors du vol aller à destination de la Croatie, avec une compagnie aérienne Européenne réputée pour ne jamais indemniser ses passagers… On n’a même pas tenté le coup de gérer nous-même le dossier de réclamation !

Utiliser les services de Flightright pour se faire indemniser

C’est là qu’un site comme Flightright intervient. La société existe depuis 2010 et a réussi à récupérer 200 millions d’€ en 8 ans pour ses clients lors d’un retard, d’une annulation ou d’un surbooking.

Il suffit de faire une simulation sur le calculateur d’indemnités puis d’ouvrir un dossier. A partir de là, tu n’as plus à t’occuper de rien : Flightright va envoyer la demande d’indemnisation et gérer toutes les démarches, y compris juridiques si la compagnie refuse l’indemnisation.

Toute la force du site se mesure à sa gestion pointue des aspects juridiques du dossier, à travers leurs juristes spécialisés. Là où toi (comme nous), tu en perdrais vite ton latin.

La procédure peut-être très longue d’ailleurs si la compagnie fait la sourde oreille.

Enfin, dernier avantage, et non des moindres : tout ceci ne te coûte absolument rien sauf si Flightright te décroche une indemnité. Dans ce cas précis, le site prélèvera une commission de 27% (+TVA). Dans le cas contraire, si la demande échoue, aucun frais ne sera prélevé.

Le cas particulier des billets enfant

Concernant les billets achetés pour tes enfants, il existe 2 cas de figure :

  • Moins de 2 ans : pas le droit à une indemnisation s’il a voyagé à titre gratuit (sur tes genoux). S’il a bénéficié d’un tarif préférentiel, l’indemnisation est possible mais est extrêmement rare.
  • Plus de 2 ans : rien ne s’oppose à l’indemnisation même si ton enfant a bénéficié d’un tarif préférentiel.

En résumé

  • Rétroactivité de 5 ans donc tu disposes pour déposer une réclamation
  • Le montant des indemnités varie de 250 à 600€ pour annulation, surbooking ou retard
  • Flightright s’occupe de toutes les démarches, y compris juridiques
  • Service sans frais sauf si une indemnité est obtenue (commission de 27%+TVA)

Conditions pour être éligible à une indemnité :

  • Que le vol décolle de l’UE ou que la compagnie soit Européenne
  • Que la compagnie soit responsable du retard ou de l’annulation
  • Pour un retard, il faut 3h de retard ou plus à l’arrivée. Pour une annulation, il faut être prévenu avec moins de 14 jours d’avance. Pour un surbooking, il faut que un refus d’embarquement involontaire.
Fais-toi indemniser pour un vol retardé ou annulé avec Flightright blog voyage lifestyle lovelivetravel

Article écrit en collaboration avec Flightright. Nos propos et avis restent cependant totalement indépendants et objectifs.

Laisser un commentaire