On va te raconter notre expérience sans assurance voyage et les conséquences que cela peut avoir, notamment financières.

Assurance voyage

C’est quoi une assurance voyage ?

L’assurance voyage est un contrat qui te permet de te protéger des aléas pouvant survenir lors de ton voyage comme une annulation, une perte des bagages, des accidents, des maladies… Bref, que des choses pas super funky mais qui peuvent vite te coûter cher.

Est-ce une assurance obligatoire ?

L’assurance voyage est un contrat non obligatoire (sauf pour 4 pays pour qui elle est obligatoire : Russie, Cuba, Algérie et Chine) qui permet de te couvrir contre les conséquences des incidents qui peuvent survenir avant et pendant le voyage. Comme, par exemple, les frais que pourraient occasionner l’annulation de ton voyage ou la perte de tes bagages. Elle permet aussi d’obtenir des indemnités si, lors de ton voyage, tu subis ou occasionne des dommages.

Tu peux en souscrire une chez Allianz Travel par exemple.

Assurance gratuite avec ta carte bancaire ?

Une seule condition, avoir acheté tes billets d’avion avec ta carte bancaire. Les garanties des cartes basiques sont peu intéressantes. Ah oui, si ton voyage dépasse 90 jours, tu n’es plus couvert.

Mais pour être honnête les assurances par carte bancaire présentent de sérieux inconvénients :

  • Limitée aux premiers 90 jours du voyage
  • Franchise importante
  • Remboursement en complément de la sécurité sociale (cela complique tout)
  • Remboursement uniquement sur les achats payés avec ladite carte bancaire
  • Garanties moins importantes qu’une assurance voyage

Bref, tu l’auras compris, tu ne seras jamais aussi bien couvert qu’avec une assurance voyage spécifique.

Notre expérience

Le cas Valentin

Lors de notre voyage au Québec, Valentin (alias le cascadeur) a eu la très bonne idée de s’ouvrir le front dans l’avion aller, à 30min de l’atterrissage. Une plaie suffisamment importante pour nécessiter d’aller aux urgences.

Notre expérience sans assurance voyage et ses conséquences blog voyage lifestyle lovelivetravel

Autant te dire qu’on a bien flippé ! Le 2ème effet kiss-kool, c’est quand tu dois régler la note de l’hôpital : 4h d’attente aux urgences, un petit point de colle (véridique) sur la plaie, en 3min c’était ok. Montant de la facture : 750€, à régler sur place.

Heureusement que ce n’était pas pire, car les journées d’hospitalisation et les interventions chirurgicales peuvent vite se chiffrer en millier, voir dizaine de milliers d’€.

Comme tu le sais aussi, ce sont souvent les cordonniers les plus mal chaussés… On n’avait pas d’assurance voyage, alors que l’on bouge dans le monder entier en permanence. Tu commences donc ton voyage avec un beau trou dans le budget, en sachant que tu as très peu de chance de te faire rembourser au retour.

Bref, tu l’auras compris, ça nous a servi de leçon. Ne fais pas la même erreur que nous ;-).

Nos conseils

Voyage en Europe ou en suisse ?

Si tu pars en vacances en Europe, dans un État de l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) ou en Suisse, n’oublie pas, avant ton départ, de te procurer ta carte européenne d’assurance maladie (demande faisable en ligne). Elle te permettra d’attester de tes droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. Dans certains pays, les remboursements sont peu élevés, donc tu seras directement impacté.

Voyage dans le reste du monde ?

Là-encore, l’assurance maladie te couvre, mais uniquement pour des soins urgents et imprévus. Un médecin-conseil, une fois rentré en France, appréciera la situation et décidera, ou non, de te rembourser, aux tarifs en vigueur applicables en France. C’est un peu la loterie en somme.

Par contre, dans tous les cas, tu devras avancer les frais. On te conseille donc fortement de souscrire à une assurance voyage longue durée… Histoire d’être sûr d’être remboursé à ton retour.

Je souscris enfin à une assurance voyage !

Sage décision ! Pour que tu voyages en toute sérénité, c’est la meilleure chose à faire. Opte pour un contrat qui prend en charge les frais dès le 1er euro dépensé (et pas uniquement les urgences).

Dans l’idéal, ton assurance doit prendre en charge l’intégralité des frais médicaux et d’hospitalisation sans oublier l’assistance rapatriement.

A toi de faire ton choix entre les différentes options proposées chez Allianz Travel, dans leur comparateur.

Notre expérience sans assurance voyage et ses conséquences blog voyage lifestyle lovelivetravelNotre expérience sans assurance voyage et ses conséquences blog voyage lifestyle lovelivetravel

Article écrit en collaboration avec Allianz Travel. Nos propos et avis restent cependant totalement indépendants et objectifs.

4 Commentaires

  • All dit :

    Oh oui, je connais parfaitement les conséquences financières sur une hospitalisation d’urgence. Quand au Brésil mon fils a été hospitalisé en urgence, réanimé, placé en coma artificiel et a reçu des soins pendant 1 semaine en service de réa / soins intensifs, on a reçu une facture astronomique. Plus de 28.000 euros de frais hospitaliers. Depuis, on ne voyage plus sans assurance voyage.

  • Constance N. dit :

    Petit conseil supplémentaire : partir avec l’attestation d’assurance en anglais. Sinon vous serez probablement oublié d’avancer les frais.
    Mon conjoint a du se faire hospitalisé 1 nuit aux urgences au Québec et comme je n’avais pas l’attestation, j’ai donné ma carte VISA premier quand on m’a demandé mon « assurance santé » et l’hôpital c’est fait un plaisir de la débiter une semaine après sans me prévenir avant.
    Cela dit en passant je ne serais pas aussi critique avec les assurances de la carte VISA premier. Pour nous elle a très bien fonctionné : on a eu quelqu’un au téléphone sans attente qui nous a tout expliqué, la franchise était peu importante, il n’a pas eu aucune complication liée au fait que la sécurité sociale rembourse une partie : c’est l’assurance qui paie l’hôpital et c’est elle qui se fait remboursement par la sécurité sociale!
    Il faut juste pouvoir présenter l’attestation d’assurance pour ne pas à avoir à avancer les frais (sinon ça devient plus compliqué). 🙂
    Et faire attention aux plafonds, en particulier pour les pays comme les USA et le Canada.

Laisser un commentaire