Tu rêves d’un road trip en Nouvelle-Zélande et tu cherches un itinéraire de folie sur 3 semaines  ?

Alors prépare toi à avaler les 4000 kilomètres de notre voyage, en camping, à la découverte des routes Néo-Zélandaises, de ses paysages aussi incroyables que surprenants et de la richesse de sa faune.

Nouvelle-Zélande, un road trip de 3 semaines

Tēnā koutou e ngā manuhiri o te ao whānui – « bienvenue à vous visiteurs ».

On vous emmène avec nous en road trip en Nouvelle-Zélande. Lieux incontournables, conseils, bonnes adresses, on vous dit tout de notre voyage au pays des kiwis. Pour vous aider à vous repérer, on a même pensé à vous faire une petite carte interactive.

La Carte de notre road trip en Nouvelle-Zélande

Voir en plein écran

Jour 1: Arrivée à Christchurch

La Nouvelle-Zélande, c’est vraiment le bout du monde. Il nous aura fallut pas moins de 28 heures de voyage pour rejoindre le pays des Kiwis. On a choisit un vol qui arrivait en début d’après midi pour avoir le temps de récupérer notre voiture de location et tout de suite filer vers la ville de Kaikoura sur la côte Est de l’ile.

Pour la location de voiture, on a loué la notre avec Juicy. Elle nous a couté 300 euros pour 15 jours avec rachat de franchise.

Pour le vol, sachez que vous pouvez trouver des billets à partir de 580 euros AR grâce à Air China. A ce prix-là, on aurait tord de se priver !

Christchurch >>>> Kaikoura: 181 Km – 2h40

Jour 2: Kaikoura à la recherche des Baleines

 

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel kaikoura

Kaikoura, c’est LE lieu pour l’observation des baleines en Nouvelle-Zélande. On a embarqué avec Whale Watch pour deux heures de balade en mer à la recherche des cétacés. On a eu la chance d’observer un albatros royal, des cachalots et on a même furtivement aperçu des dauphins.

On effectué notre excursion avec Whale Watch : On a payé 95 $nzd par personne. On vous recommande de réserver en avance et de choisir plutôt un créneau du matin parce qu’il y aura moins de houle.

L’après midi, après avoir pique-niqué face à la mer, à Point Kean View Point, on a emprunté le sentier côtier qui longe la falaise. C’est depuis ce dernier qu’on a aperçu une colonie d’Otaries et qu’on a décidé de passer par les rochers pour aller les observer de plus près. On savait pas que ça puait autant mais on a résisté à l’odeur parce que c’était vraiment super de pouvoir s’en approcher.

Kaikoura>>>Tekapo: 400km – 5h15

Tekapo, c’est le meilleur spot de Nouvelle-Zélande pour observer la Voie lactée. Lors de notre arrivée, la nuit s’annonçait idéale pour photographier les étoiles. Mais ça, c’était sans compter sur les douze heures de décalage horaire qui nous ont mise une grosse claque : l’appel du lit a été plus fort.

Jour 3: Les lacs Tekapo, Pukaki et le Mont Cook

Le réveil est un peu maussade, la ville est plongée dans la brume et l’on ne voit pas à 50m. On traine un peu en espérant que le ciel se découvre et nous permette de profiter des paysages, mais ça ne sera pas le cas. De Tekapo, nous ne verrons malheureusement que l’adorable chapelle qui borde le lac au milieu des Lupins. On décide alors de poursuivre notre chemin jusqu’au Mont Cook en espérant avoir une vue plus dégagée.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Tekapo

Tekapo>>>>Mont Cook village: 107km-1heure 15

Arrivés au Mont Cook Village, bingo ! Il y a un magnifique soleil sur la montagne qui va nous permettre de faire le Hooker Valley Track, un sentier qui mène jusqu’au lac Hooker avec le Mont Cook en toile de fond. Le parcours est jalonné de ponts suspendus et de points de vue superbes.

 

Départ: White Horse Hill Campground

Difficulté: Facile

Durée: 3h AR en y allant tranquille et en faisant des pauses photos

En fin de journée, on se rend au lac Pukaki sur lequel les sommets se reflètent joliment avant de prendre la direction de Queenstown.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel pukaki

Pukaki>>>>Queenstown : 209km-2h30

Jour 4: Queenstown et Te anau

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Milford sound queenstown

En bordure du lac Wakatipu, la ville de Queenstown a été un vrai coup de coeur. Surnommée capitale mondiale des sports extrêmes, cette ville a tout pour plaire. La station de ski offre des possibilités de VTT, jet board ou encore canoë l’été. On n’y a passé une soirée et toute une matinée à profiter de l’animation de ses terrasses et de sa douceur de vivre.

 

Après avoir dégusté le meilleur burger du pays sur la petite plage de la ville , nous avons pris la route direction Te Anau, au sud de l’ile.

Où dormir : camping Queenstown Lakeview Holiday Park. Tous les hébergements sont chers à Queenstown mais ce camping, très bien équipé, à notre préférence car il permet d’accéder au centre ville sans reprendre la voiture.

Où manger : Ferg Burger 42 Shotover st, Queenstown 9300.

Queenstown>>>>Te Anau: 176 Km-2h00

La ville de Te Anau, construite sur le lac du même nom, est une ville très tranquille. Ses maisons, au bardage blanc, rivalisent entre elles pour avoir la plus belle vue sur le lac. Mais cette ville est surtout la porte d’entrée vers les fjords Néo-Zélandais que nous rêvions de découvrir

.nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Milford sound te anau

Jour 5 : Le Fjord de Milford Sound

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Milford sound

Te Anau>>>>Milford Sound : 119km-2h

Ce Fjord, décrit comme “la 8eme merveille du monde” par Rudyard Kipling est sans doute le plus célèbre du pays .

Pour y accéder, c’est toute une expédition. Il n’y a sur la route qui mène à Milford Sound aucun magasin ni aucune station service. Juste la nature à l’état brut. Il faut compter deux heures de route depuis Te Anau avant de rejoindre le Milford Sound. Et quelle route ! Les points de vue sont tous plus beaux les uns que les autres et il faut se faire violence pour ne pas s’arrêter à tous les virages.

Le bon spot : On vous recommande le point de vue de Monkey Creek sur la route du Milford Sound, il y vit deux Keas. Il s’agit d’une espèce endémique de perroquet de montagne. Ils aiment particulièrement le caoutchouc et se feront une joie de déchiqueter vos essuies-glaces

nouvelle-Zélande blog voyage lovelivetravel Milford sound

Nous avons embarqué pour une croisière à la rencontre des falaises du fjord qui s’érigent verticalement sur des eaux sombres, avec des pics montagneux et des cascades. Si vous êtes aussi chanceux que nous, vous rencontrerez peut être des otaries et des manchots. Il est également courant de voir des dauphins.

La croisière : On a choisit Real Journey et sa « Sound Nature Cruise ». Comptez  91$nzd par personne

Le parc du Milford est également connu pour sa Great Walk, un trek de 4 jours parmi les plus beaux au monde. Si comme nous, vous n’avez malheureusement pas le temps de le faire, on vous recommande la Key Summit Track. L’ascension se fait à l’ombre de la forêt avant d’accéder à des lacs d’altitude et à une vue dégagée sur les sommets.

nouvelle-Zélande blog voyage lovelivetravel Milford sound

Départ: The divided

Niveau: intermédiaire

Durée : 3h00.

Jour 6 : Wanaka

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel wanaka

Te Anau>>>>Wanaka : 227 km-4h30

En ce sixième jour, on est remontés vers le centre de l’ile et on s’est arrêtés dans la petite ville de Wanaka. Comme sa grande soeur Queenstown, elle est en bordure de lac et elle offre un panel d’activités très variées. La région de Wanaka est l’une des 8 grandes régions viticoles de Nouvelle-Zélande, et c’est naturellement qu’on a choisi de faire une petite dégustation dans un domaine en profitant d’une vue incroyable sur le lac. On s’est ensuite accordés une pause au bord du lac, face à l’arbre le plus célèbre de Nouvelle-Zélande.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel wanaka

Roy Peak :  8kms d’ascension brutale pour une vue dégagée sur les sommets. Cette randonnée était fermée et c’est une grande déception de ne pas avoir pu la faire. Les avis sont cependant tellement unanimes qu’on vous la partage quand même.

Domaine viticole: Rippon Vineyard 246 Wanaka-Mount aspiring road 981 Wanaka

Pour manger : Kai Wakapai Cnr Helwick & Hardmore streets 9305 Wanaka

Jour 7: Les glaciers et le lac Matheson

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel mont Cook

Wanaka>>>>Fox Village :262km-3h10

On continue notre route vers le nord en longeant la longeant la côte ouest. Les routes sont toujours aussi belles et l’on s’arrête régulièrement pour admirer forêt tropicale, cascades et rivières.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel mont Cook

On fait un premier arrêt au village Fox pour réaliser un rêve : faire un vol en hélicoptère. Notre pilote nous a amené à flanc de montagne avant de nous faire survoler le Fox glacier et le Mont Cook, le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande. Les paysages sont tellement différents vu du ciel. La vue aérienne nous a permis de voir de plus près ces glaciers, parmis les trois seuls au monde à se jeter dans une forêt tropicale. Autant vous dire que l’expérience a été magique : du haut du glacier, on était les rois du monde.

Helicopter line : 220$nzd par personne

Si l’expérience ne vous tente pas, sachez que vous pouvez quand même profiter des glaciers et vous en approcher depuis la terre ferme en randonnant au Frantz Joseph glacier. On a été un peu déçu de constater que le réchauffement climatique l’a fait énormément reculer ces dernières années et que l’on ne peut pas s’en approcher autant qu’on l’aurait voulu.

Difficulté : facile

Durée:1h15 AR

Après ces sensations fortes, on s’est baladé en forêt du côté du lac Matheson. Par beau temps on peut y voir le reflet du Mont Cook. Il y avait du vent lors de notre passage et nous n’avons pas pu le voir, mais la balade reste très plaisante.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel lac Matheson

Fox Glacier >>>>Hokitika: 157 km-2h

Le soir, on pose notre tente à Hokitika.

Camping : Hokitika Holiday Park. Le sol est un peu dur pour planter la tente mais on vous fournit maillet et même perceuse si besoin !

Le soir, nous nous sommes rendus à la forêt d’Hokitika, où il est possible d’ observer gratuitement des vers luisants. C’est spectaculaire de voir la lumière bleuté que peuvent renvoyer de si petits insectes. Pour les observer, il est important qu’il y ait de l’obscurité et du silence afin de ne pas les effrayer, sans quoi ils s’éteignent.

nouvelle-Zélande blog voyage lovelivetravel Hokitika

Jour 8: Les Gorges d’Hokitika et les Pancake Rocks

Ce matin, on reste à Hokitika pour aller découvrir ses fameuses gorges. Il suffit d’une petite marche dans la forêt pour apercevoir un pont suspendu au-dessus d’une eau laiteuse turquoise. La couleur se forme grâce à un mélange de glaciers et de cristaux de roche. On serait resté hypnotisés des heures par cette couleur si les Fly sand, des moucherons voraces dont les piqûres démangent jusqu’à trois semaines, ne s’étaient pas attaqués à nous.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Hokitika

nouvelle-Zélande blog voyage lovelivetravel Hokitika

Hokitika>>>>Punakaiki: 84km-1h15

L’après midi, nous nous rendons à Pancake Rocks. Les strates rocheuses qui les composent se sont formées il y a 30 millions d’années, par l’accumulation de dépôts de sédiments et la décomposition des créatures solidifiées. A marée haute, les vagues qui se fracassent dans les grottes marines remontent le long des parois et forment des geysers marins et produisent un bruit impressionnant.

On finira la journée sur la Pororari river track où nous aurons la chance d’observer un Weka. De la même la famille que le Kiwi et il a failli le supplanter comme symbole du pays. Ne sachant pas voler, il était considéré comme une grosse poule par les Maoris, il a souvent fini comme animal domestique ou encore à la casserole.

Départ : carpark by the Pororari River bridge

Durée: 1 hr- 7km

Difficulté: facile

Punakaiki>>>>Marahau : 281km-4h

Jour 9 et 10: Parc National d’Abel Tasman

Nous voilà partis pour deux jours dans le parc national d’Abel Tasman, situé sur la côte nord de l’île du sud. Nous embarquons avec un groupe de 6 autres personnes et nos kayaks, sur un taxi boat qui nous déposera à Onetahuti Bay, le point de départ de notre randonnée en kayak. On passe la matinée autour de Tonga Island, une île protégée, à regarder les otaries jouer devant le kayak avant de s’arrêter pique-niquer sur Mosquito Bay, une plage uniquement accessible par l’eau.

nouvelle-Zélande blog voyage lovelivetravel Abel Tasman

L’après midi, nous continuons notre randonnée en mer en empruntant des passages qui s’engouffrent dans la forêt. L’eau y est de plus en plus cristalline. En fin de journée, nous quittons le groupe et nous partons direction la Cleopatra pool, une piscine naturelle au cœur de la forêt tropicale. Après un bain plus que rafraîchissant, nous atteignons enfin Observation Beach afin d’y bivouaquer pour la nuit, bercés par le roulis des vagues.

Le lendemain, nous finissions, à pied, la dernière étape de l’Abel Tasman track pour rejoindre Marahau et notre voiture.

Organisation : on a payé 180$nzd pour le taxi-boat, la randonnée guidée d’une journée en kayak, le déjeuner, et la nuit sur un emplacement autorisé par le Département de Conservation de Nouvelle-Zélande.

Marahau->>>>Nelson 64km: 1h

On prend ensuite la route pour Nelson. La ville ne nous a pas marqué mais on a de bonnes adresses à vous conseiller:

Pour le déjeuner: Café DeVille, 22 New St, 7010 Nelson

Une bonne glace: Penguino Ice cream 85 Montgomery Square, 7010 Nelson

Nelson>>>>Picton : 107km-1h30

On passe la nuit à Picton, pour prendre le ferry en direction de Wellington, sur l’île du nord, tôt le lendemain. En se baladant sur le port, au soleil couchant, on est tombés sur 3 raie manta qui nageaient entre les bateaux de plaisance.

Jour 11 : Picton-Wellington

On a embarqué avec Interislandaire pour 3h30 de traversée. On avait initialement prévu de passer plus de temps dans la capitale de la Nouvelle-Zélande, mais la météo nous pousse à avancer pour pouvoir profiter de conditions correctes pour marcher sur le Tongariro Crossing.

Interinslander : On a payé 215$nzd pour deux adultes et une voiture

Wellington>>>>Tongariro : 330 km- 4 heures

Jour 12 : Le Tongariro Crossing

Impossible pour nous de faire l’impasse sur le Tongariro Crossing. Considérée comme la plus belle randonnée à la journée, il s’agit d’un véritable plongeon dans le Mordor du « Seigneurs des anneaux ». Lieu emblématique du pays, nous n’étions pas seuls sur le sentier, loin de là. Préférez le premier départ de la navette, aux aurores, ou le dernier, à 9h00 pour essayer d’éviter la foule.

La randonnée débute par un désert alpin, serpente entre des volcans avant de descendre au coeur d’un cratère. Après avoir longé des lacs émeraudes, le chemin se poursuit entre les fumerolles et s’achève dans une forêt vierge. Il était inimaginable pour nous de passer à côté de cette randonnée et on n’a pas été déçu. L’ambiance de fin du monde, entre volcans, brumes et caillasses est indescriptible.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Tongariro Crossing

Départ : une navette vous dépose à Mangatepopo et vous retrouverez votre véhicule à la fin du parcours, à Ketetahi.

Durée : 7hAR (20km)

Difficulté : Intermédiaire +

Navette : On a pris Tongariro Expedition et on a payé 35$nzd par personne.

Camping : On a dormi au Whakapapa Holiday Park et on vous recommande de réserver. C’est un très bon rapport qualité-prix et il est proche du départ de la randonnée.

 

Jour 13 : les parcs géothermiques

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Wai-o-tapu

Tongariro>>>>Huka Falls: 65 km-1h

On a d’abord fait un stop au Huka Falls. L’eau y est si pure et la concentration en bulles d’oxygène si forte qu’elle nous apparaît bleu turquoise. La puissance de la chute est à couper le souffle.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Huka Falls

On poursuit notre route jusqu’à de Wai-o-tapu à quelques kilomètres de là. On pourrait décrire ce site comme une palette d’artiste. Situé dans la région géo thermale de Rotorua, ce parc, est  à la rencontre de deux plaques tectoniques qui passent l’une sous l’autre. C’est ce qui produit cratères, fumerolles, bains de boue et lacs multicolores dont les teintes varient en fonction des composants chimiques naturels qui s’échappent du sol, et le sens du vent. Les couleurs et les textures sont tellement folles que l’on oublie complètement l’odeur d’œufs pourris, caractéristique du souffre, qui nous accompagne pendant la balade.

nouvelle-Zélande blog voyage lovelivetravel Wai-o-tapu

Wai o tapu : 32$nzd par personne

Comme on n’en as pas eu assez, on a décidé de visiter le parc de Waimangu. Il est bien moins spectaculaire que son voisin, il offre tout de même une balade sympathique au milieu de la forêt et des zones géothermales. On a tout de même trouvé que 38$nzd, c’était cher payé pour ce que c’était.

En fin de journée, nous sommes allez à Rotorua. Cette ville géothermale offre une vision étonnante. Bouches d’égouts fumantes, bassins d’eau bouillonante au milieu des rond points et odeur de souffre omniprésente. On a profité d’être dans la ville pour aller se balader dans la jolie forêt de séquoia denomée Whakarewarewa.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Rotorua

Si vous logez dans la région, n’oubliez surtout pas de vous prélasser dans les sources chaudes naturelles. Il y en a un peu partout dans la région, de la plus simple, au fond d’un jardin, à la plus élaborée dans un spa. Pour notre part, ce sera un bain dans les sources du camping, refroidies à trois températures différentes pour décontracter nos muscles après plusieurs jours de marche.

Jour 14 : Hobbiton et Hahei

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Hobbiton matamata

Rotorua>>>>Matamata : 67km- 50min

Le joli village de Hobbiton est tellement en harmonie avec les collines de la ferme des Alexanders qu’on pourrait croire qu’il a toujours existé. Lieu de tournage du «  Seigneur des anneaux », il ravira les fans de la trilogie autant que les néophytes. C’est un petit enchantement de constater à quel point Peter Jackson avait le sens du détail. On a pris beaucoup de plaisir à déambuler entre les maisons troglodytes au gré des anecdotes de tournage.

La visite:  Elle coûte 79$nzd avec une bière au Green Dragon offerte.

Retour à la réalité, on file en direction de Hahei sur la péninsule du Coromandel. Sur la route, on fera un arrêt à Waihi, une ancienne cité minière avec de jolies petites boutiques.

Matamata>>>>Hahei : 140 km-2 h

A Hahei, on profite de la plage en fin d’après jusqu’au couchant. Et là, on a eu le droit au méga combo : plage-sunset-dauphins. C’est idyllique.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Hahei

 

Jour 15 : Catédrale Cove et la Hot Water beach

Tôt le matin, on part pour Cathédrale Cove. Amateurs de référence cinématographique, cette plage est faite pour vous ! Scène d’ouverture du « Monde de Narnia », elle est la preuve que les paysages Néo-Zélandais se prêtent parfaitement aux tournages de films fantastiques. La gigantesque arche de calcaire qui fait la notoriété du lieu reste cachée depuis le sentier qu’il faut emprunter pour atteindre la plage. La première découverte est fantastique. Quelques rayons de soleil font rougeoyer le calcaire, la forêt luxuriante côtoie les falaises et nos voix résonnent fortement sous l’arche.  Le « Te Hoho » semble posé au milieu de la plage comme par enchantement. L’idéal est de s’y rendre à marée basse afin de profiter du plus beau panorama, alors n’hésitez pas à vous renseigner sur les horaires des marées !

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Cathedral cove

On file ensuite sur la plage la plus originale qu’il nous ai été donné de voir : La Hot Water Beach. Il n’est pas rare d’y voir un étrange défilé de visiteurs, armés de pelles, venir  à marée basse pour y creuser des spas naturels. Située sur une source thermale d’origine volcanique, il suffit de creuser dans le sable pour faire jaillir l’eau chaude et s’y relaxer : c’est un vrai bonheur. Si la source est trop chaude, il est toujours possible d’attendre que la marée monte et vienne naturellement refroidir votre petite baignoire. L’eau pouvant atteindre  66 degrés, les plus gourmands pourront y faire cuire des moules glanées sur les rochers alentours pour accompagner un petit apéritif.

On reste s’y prélasser une bonne partie de la journée avant de reprendre la route vers Piha.

Hot Water beachPiha : 203 km-3h

Jour 16 : Les plages de la région d’Auckland

Cette plage de la région d’Auckland est un véritable paradis des surfeurs. Piha est magnifiquement mise en valeur par son sable noir et les falaises qui l’entourent. La plage est coupée en deux par le « Lion rock », un rocher de 101m considéré comme le gardien de la plage. On vous recommande d’emprunter le sentier qui mène à son sommet pour profiter d’une vue splendide sur la plage.

nouvelle-Zélande blog voyage lovelivetravel piha beach

Sa voisine,  Bethell Beach n’a rien a envier à Piha. Elle fera également le plaisir des amateurs de vagues, des cavaliers et des promeneurs par les dimensions qu’elle offre. Nous avons été charmé par cette région et l’ambiance hors du temps qui y règne alors que nous sommes à seulement quelques kilomètres d’Auckland.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Te Henga

Nous avons fini la journée du côté de Muriwai, sans doute plus classique, mais sur laquelle vit une immense colonie de Fous de Bassan. Vous atteignez la colonie par un sentier, et croyez nous, vous saurez à l’odeur si vous êtes sur le bon chemin. Un point de vue vous permet de les observer de près mais gare aux fientes… on vous aura prévenus !

 Jour 17 et 18 : Auckland

On doit reconnaitre à la capitale économique de la Nouvelle-Zélande, deux coups de coeurs.

L’Eden Park : ce cratère donnant sur la ville un point de vue des plus original est vraiment une balade sympa.

nouvelle Zélande blog voyage lovelivetravel Auckland

Le quartier de Ponsoby, c’est THE place to be. Lieu branché par excellence, il regorge de cafés et bars tous plus attirants les uns que les autres. Vous n’aurez aucun mal à trouver le lieu idéal pour vos petits déjeuners, déjeuners ou apéros.

Où dormir : Haka Lodge. Très bon rapport qualité prix pour cette auberge idéalement situé entre le centre ville et le quartier de Ponsoby.

Pour les meilleures glaces et les plus originales c’est chez Giapo.

Bien manger façon street Food c’est chez Best Ugly Bagels

Bien manger façon gastro c’est chez  Depot

Compagnie Skybus. Elle te mène en 50 minutes depuis l’aéroport jusqu’au centre d’Auckland pour 16 $nzd /adulte

 

… quelques conseils pour préparer votre voyage

Question budget

Notre budget s’élève à environs 1500 euros par personne (hors billets d’avion) :

  • 450 euros de budget loisir (visite des parcs, navettes, croisières et Hélicoptère)
  • 400 euros de budget transport (voiture, ferry et essence)
  • 250 euros pour l’hébergement.

Comment optimiser son budget.

  • Négocier : Il ne faut pas hésiter à négocier son van sur internet. Bon, nous ça n’a pas suffit pour le faire rentrer dans notre budget mais on a quand même réussir à faire baisser le prix affiché de 300 euros. Sur les sites de locations, il y a souvent des tchats, n’hésitez pas à entamer une conversation. Nous avions argumenté sur le fait que nous remontions la voiture à Auckland alors que la plupart des touristes font l’inverse. Le fait que nous voyagions au mois de novembre, au début de la haute saison, jouait également en notre faveur. A la fin de votre conversation, un devis devrait vous êtres envoyé. Attendez quelques jours, vous serez relancés. Là, pour pourrez recommencer votre argumentation. Si le prix ne peut plus être baissé, vous pouvez essayer de négocier le deuxième conducteur, le siège enfant ou encore le GPS.

 

  • Les cartes de fidélités : AA Smartfuel. C’est une carte de fidélité utilisable dans les grandes surfaces Countdown, les stations BP et Caltex. Chaque fois que vous faites vos courses chez CountDown vous cumulez des centimes de réduction sur votre plein.

 

  • Internet : On nous avez parlé d’acheter une puce locale tout ça, tout ça. Personnellement, on a tout fait avec le Wifi gratuit présent dans presque tous les campings où l’on a été. On en trouve aussi dans pas mal de café ou encore dans les offices du tourisme. Pour réserver vos activités, vous n’aurez d’ailleurs qu’à vous rendre dans n’importe quel office du tourisme et ils vous feront tout le nécessaire, sans frais, pour vos réservations.

Les routes de Nouvelle-Zélande

  • Le type de véhicule : plusieurs options de road trip s’offrent à vous. Elles dépendront de vos besoins de confort et de votre budget.
    Le van : il faut distinguer les vans Self-contained des autres. Les premiers sont des vans dans lesquels ont été mis en place un système d’approvisionnement en eau et un système d’évacuation des eaux usées. Ce type de véhicule vous donnera accès à de nombreuses aires de stationnement pour des sommes modiques ( compter 8 euros par personnes). Toute fois, n’espérez pas faire du camping sauvage tout votre séjour.

Lors de notre voyage, les panneaux « no camping » étaient installés sur le moindre terrain pouvant s’apparenter à un parking.
Les vans « classiques » quand a eux ne seront autorisé que dans les campings possédant des toilettes… Ce sont généralement les mêmes campings que ceux verslesquels vous vous tournerez en tente.
La location d’un van étant beaucoup plus onéreuse que celle d’une voiture (1300€ contre 300€), sa consommation de carburant étant également plus importante, on a choisi de se tourner vers la toile de tente. Et on doit dire que lorsque l’on voyait les vans et camping-car se traîner dans les virages Néo-Zélandais, on n’était pas mécontent de notre choix.

Pour conduire en Nouvelle-Zélande, il vous faudra votre permis international. Il s’obtient auprès de la préfecture sous une quinzaine de jours. Pour qu’il soit valable, vous devez également avoir avec vous votre permis français.
En Nouvelle-Zélande, la conduite se fait à gauche. Il y a peu de monde sur la route, surtout sur l’ile du Sud, vous aurez tout le temps de vous habituer. Si le code de la route est assez similaire au notre, faites tout de même attention à la vitesse maximale autorisée : 100km/h.
Sachez enfin que les trajets sont longs. Pour profiter de l’itinéraire que l’on a réalisé, on vous conseille de partir deux jours de plus, pour prendre votre temps. C’est d’autant plus vrai si vous n’êtes pas habitués à conduire sur des routes en zig-zag pendant de longs trajets.

Les applis smartphone utiles

  • Maps.me est un GPS qui s’utilise hors ligne. Une fois l’application installée, il suffit de télécharger les cartes qui vous seront utiles C’est vraiment l’appli indispensable à tous les road trip en Nouvelle-Zélande. On a quand même trouvé qu’elle avait tendance a être un peu optimiste sur les temps de trajet : comptez une bonne demi-heure supplémentaire à l’heure d’arrivée annoncée. Il sert également à localiser des parkings et les plages.
  • Campermate : cette application est vraiment parfaite pour camper en Nouvelle-Zélande. Basée sur une communauté, elle permet de localiser les campings à proximité en les distinguant suivant s’ils sont accessibles en camping car, en van, en tente ou les trois. Elle donne également accès aux tarifs et aux avis des voyageurs.
  • Metservice : cette appli s’utilise en ligne. Elle vous donnera la météo de manière très précise. Idéale pour les campeurs et randonneurs.

Langue/visa et petits tracas en Nouvelle-Zélande

  • La langue officielle en Nouvelle-Zélande est l’anglais. On ne vous cache pas qu’il faudra vous habituer à l’accent.
    Visa : Pour les Français, il vous sera délivré automatiquement lors de votre arrivée en Nouvelle-Zélande.
  • Douane : Le pays est très stricte sur la bio-sécurité. Les importations de produits périssables sont interdites. Si comme nous, vous venez avec votre matériel de camping, attendez vous à un examen minutieux de votre toile de tente, sa déinfection, examen approfondi de vos chaussures de randonnée etc. Rien de bien méchant, mais ça prend du temps.
  • Question sécurité : A part les précautions d’usage, rien à signaler. On a trouvé que la Nouvelle-Zélande était un pays très sûr.
  • Alcool : A savoir que les jeunes de moins de 18 ans ne sont pas acceptés dans les bars et qu’il faut 25 ans pour acheter ou commander de l’alcool.
  • Bébêtes : les fly sands sont un véritable fléau. On les retrouve principalement sur la côte et là où il y a des points d’eaux. Ce sont de petits moucherons dont les piqûres grattent jusqu’à 3 semaines après. Vous devrez vous munir d’un répulsif acheté sur place, seul efficace.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous s’organiser un road trip inoubliable en Nouvelle-Zélande, alors en route !

 

Nouvelle-Zélande, un road trip de 3 semaines
Note cet article 😉

9 Commentaires

  • Adèle dit :

    Photos vraiment belles et magnifique Road Trip! Merci de nous faire partager votre expérience qui me donne vraiment envie.

  • Tifenn et Jérémie dit :

    Merci beaucoup pour ton commentaire Adèle, ça fait toujours plaisir a lire =)

  • Aurore dit :

    Sympa votre itinéraire, quel merveilleux pays ! Je n’ai fais que l’île du Nord mais j’ai tellement envie de faire l’île du Sud. Vous avez du avoir des étoiles dans les yeux pendant ces 3 semaines ! Je trouve votre budget plus que raisonnable pour 3 semaines, well done!

    • Tifenn et Jérémie dit :

      Coucou Aurore!

      Les deux iles sont vraiment différentes. On a adoré l’ile du Sud, plus sauvage, qui nous a donné l’occasion de se retrouver seuls au monde. Si tu as l’opportunité d’y retourner, fonce! On a vécu un rêve éveillé pendant 3 semaines!! On a du mal à croire qu’on y était quand on re-regarde les photos 😉
      Partir légèrement hors saison, rouler en voiture et dormir sous la toile de tente nous on permis de se dégager le budget activité qui était le plus important pour nous. On voulait vraiment montrer que visiter le bout du monde sans ce priver et sans faire de dépenses excessives était possible. Tant mieux si c’est chose faite 😉

  • Rokusan dit :

    Vous vous êtes super bien débrouillés pour vous en tirer avec 1500 euros par personne sur place ! Sur 3 semaines, chapeau 🙂 Je pars en Mars, mon itinéraire est assez similaire au votre et votre article m’a donné une telle hâte ! J’espère réussir à tenir le même budget que vous !

  • Tifenn et Jérémie dit :

    Hello Rokusan! On est ravis de savoir que notre article n’a fait qu’accentuer ta hâte d’y être =)

    On pensait aussi en avoir pour plus cher. En partant aussi loin on ne voulait n’avoir aucun regret et c’est pour ça que l’on a privilégié la variété des activités (bateau, hélico etc) et quel kiff ça a été ! Alors c’est sûr, c’est important de tenir son budget, mais profite en! Abel Tasman a été un magnifique souvenir grâce à notre randonnée guidée en kayak qui nous a permis d’accéder à des endroits et des plages inaccessibles autrement.
    On a oublié de le mentionner dans l’article mais le site https://www.bookme.co.nz propose des réductions sur les activités. Il te sera peut être utile.

    Profite bien de ton voyage, savoure chaque minutes que tu passes là bas pour nous !

  • Lisa dit :

    Bonjour 🙂 super article!
    Pourriez-vous me dire à quelle periode vous y étiez?
    Merci beaucoup

  • Super périple qui me rappelle des souvenirs… C’est un pays magnifique 😉

  • Claire dit :

    Superbe idée de roadtrip !! Nous nous en inspirerons beaucoup, départ dans une semaine 😁!
    A quelle periode etes vous parti ?
    Est ce que vous vous rappelez dans quel camping vous avez été à rotorua ?

Laisser un commentaire